Puissance Japanimation et Jeux-Video Index du Forum
Puissance Japanimation et Jeux-Video
Forum spécialiser sur les jeux vidéo et la Japanimation !
 
S’enregistrer
FAQRechercherMembresGroupesProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion

Les test des FF

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Puissance Japanimation et Jeux-Video Index du Forum -> Jeux-vidéo -> Saga FF
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sephire
Administrateur général

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2008
Messages: 174
Localisation: Terre Promise

MessagePosté le: Mer 26 Nov - 19:32 (2008)    Sujet du message: Les test des FF Répondre en citant

Test de FF7, source GameKult :

Squaresoft a toujours su imposer un style dans la majeure partie de leur production vidéo-ludique. La série des Final Fantasy ne déroge pas à la règle et la sortie du septième épisode sur une 32 bits a eu pour mérite de révolutionner un genre.

Final Fantasy n'est pas qu'un jeu vidéo. C'est une véritable institution pour les fans de jeux de rôles, aussi appelés RPG (role playing games.) La technologie 32 bits, initiée dans le septième épisode, est une valeur ajoutée indéniable, aussi bien artistique que ludique. Oui, le travail de l'équipe de développement peut être comparé à celui d'un studio artistique, tant dans la rupture de notre perception des jeux vidéo que dans l'approche fondamentalement cinématographique de Final Fantasy VII.

Les bases de la gloire

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Tout commence quand un jeune adolescent du nom de Cloud est embrigadé dans une sombre histoire de rébellion à l'insu d'une multinationale industrielle aux préceptes autocratiques. Reconnaître la beauté de la scène cinématique mêlant notre jeune héros à une opération de sabotage n'est pourtant qu'une des facettes de notre émerveillement. Concrètement, le jeu est réalisé suivant le modèle Resident Evil . Les décors sont en précalculé tandis que les personnages sont en 3D temps réel. L'origine nippone d'un tel jeu n'est bien sûr pas étrangère au look SD des personnages (super deformed, c'est-à- dire un personnage ayant une tête proportionnellement plus grande que son corps.) D'une manière générale comme d'un point de vue graphique, Final Fantasy VII est doté d'une ambiance unique, d'un style atypique, expliquant sans doute notre béatitude lorsque les scènes cinématiques laissent place à un jeu vidéo d'un autre temps.

Une osmose entre le spectacle et la beauté

Un jeu de rôles "à la japonaise" ne serait évidemment pas complet sans l'action principalement engendrée par les combats. La forme est claire.
Final Fantasy VII (PS)
Aléatoirement, les phases de recherche laissent place à une arène dans laquelle nos héros (au maximum trois par combat) vont devoir jouer de magie et coups de lame pour évincer les monstres et autres soldats. La gestion en est simple. Une barre "temporelle" (dite AT, active time) représente votre potentiel à agir à tel ou tel moment. Une fois remplie, cette barre vous donne accès aux menus d'attaque, d'utilisation d'objets, de magie et bien évidemment d'invocations. D'un point de vue purement graphique, les combats bénéficient d'un système de caméras dynamique et d'une réalisation globale soignée. Bien sûr, quelques années après sa sortie, le moteur graphique n'est plus aussi époustouflant mais cela reste tout de même très honnête. Toujours est-il qu'une fois cette euphorie visuelle passée, on a tendance à vouloir s'imprégner des possibilités tactiques du jeu. Un RPG sans un bon système de combat, avouez que c'est un peu comme une tarte aux pommes sans tarte, c'est tout mou...

Saupoudrer le tout d'un peu de technique...

Final Fantasy VII (PS)
Squaresoft ne pourrait prétendre au titre de meilleur développeur de jeux de rôle sans les idées excellentes qui font de FFVII un must en termes de profondeur d'interface. Cet opus est basé sur un système de "matérias", de petits objets ronds et magiques, facilement introductibles dans une arme, une armure ou un artefact. Chaque matéria possède un pouvoir magique propre, tout en respectant un schéma global de couleurs symbolisant les éléments de la nature. Les sorts qui en découlent tournent autour du feu, de l'eau, de la terre, du vent etc...Mais ce système montre toute sa richesse dans la combinaison de ces matérias, rendue possible par leur accumulation croissante, au fur et à mesure que vous entrez en possession d'objets plus puissants. La nature de ces combinaisons va de la simple multiplication des sorts à l'ajout d'effets supplémentaires. Concrètement, la matéria Eclair pourra être placée au côté de la matéria Double pour provoquer ce que vous imaginez : le déchaînement de "Monsieur Roi Tonnerre" à deux reprises pendant un même tour.
Final Fantasy VII (PS)
De la même manière, vous pouvez associer une matéria Météore à la matéria Poison pour obtenir les effets que vous devinez. Reste un des points qui a contribué à la réputation des Final Fantasy : les invocations. Seize matérias rouges sont disséminées le long de votre aventure (tenant sur quatre CD tout de même). Chacune de ces matérias provoquera une véritable catastrophe naturelle sur l'arène de combat, une effusion d'effets spéciaux, une explosion des qualités artistiques de Squaresoft pour un résultat dévastateur.

Pour les fans, sachez qu'Ifrit, la famille des Bahamut, Alexandre, ou encore Shiva feront partie du lot, jusqu'à ce que vous obteniez la matéria ultime, Les Chevaliers de la Table Ronde, pouvant enlever jusqu'à 200 000 points de vie à chacun de vos adversaires. Cette parenthèse fermée, il faut admettre que rien n'est plus grisant dans un RPG que cette sensation d'effleurer du bout des doigts le pouvoir.
Final Fantasy VII (PS)
AHHH ! Dire ensuite que ces matérias sont bien entendu combinables avec la majeure partie des autres semble être un bon moyen pour vous convaincre de la richesse de ce système. Mais ce n'est là qu'un des aspects des combats de Final Fantasy VII. Viennent ensuite les "limites". Chaque personnage que vous embrigaderez dans votre aventure possède une attaque spéciale déclenchée à mesure que la barre du même nom se remplit. Cette attaque diffère bien entendu des assauts normaux et peut être également qualifiée d'apocalyptique. Dernière chose à signaler et c'est aussi valable pour les matérias : les limites sont graduées en niveaux (vous comprendrez quand vous verrez une attaque nommée Omnislash), évoluant au même rythme que l'expérience. Comme vous pouvez le voir, le système de Final Fantasy VII est dense et ce bref démonstratif n'est qu'une description sommaire du potentiel de ce jeu en terme de combat.

Et une d'once d'épique...

Quand on joue à Final Fantasy VII, il n'est pas possible de passer à côté de son aspect scénaristique. Il faut avouer que si l'histoire se veut dense, elle reste destinée à un public différent de celui qui se réunit tout les jeudis après-midi au bar philosophique du coin.
Final Fantasy VII (PS)
Les thèmes cruciaux du jeu sont abordés d'une manière légère et même si l'on sent une certaine dénonciation des us et coutumes de l'homme vis à vis de Mère Nature que l'on survole, le dédoublement de personnalité du héros FFVII est avant tout grand public et ses auteurs ne peuvent se permettre un engagement trop abrupt. Quoi qu'il en soit, les constantes cinématographiques sont bien là. Humour, tristesse, action, coups de théâtre : toutes ces émotions sont orchestrées de manière à enchaîner scènes cinématiques en images de synthèse et 3D temps réel. Après tout, un jeu vidéo a pour but ultime de provoquer chez le joueur le plus d'émotions. Final Fantasy VII, à travers ses personnages, son système de combat, ses scènes cinématiques, ses mini-quêtes (il y a même un casino virtuel...), ne peut que combler le joueur, même complètement novice dans l'art du RPG. C'est bien là la marque des plus grands, non ?


Note : 9 Excellent

Si vous ne connaissez pas les jeux de rôles sur console, il y a fort à parier qu'un titre comme Final Fantasy VII ne pourra que vous initier en douceur au genre. Bénéficiant d'une réalisation impeccable et d'une richesse immense, ce titre ne pourra que vous faire chavirer.

Les plus...
* Une réalisation toujours aussi excellente.
* Un des systèmes de combat les plus riches du genre.
* Les mini-quêtes incluant le fameux élevage de Chocobos
* Les invocations spectaculaires

Les moins...
* L'histoire qui aurait mérité d'être un peu plus mature.
* On aurait aimé voir la belle Aeris un peu plus longtemps...
* Certains trouveront les combats trop nombreux.
_________________
Ce message vous a était présenter par Sephire production !



Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mer 26 Nov - 19:32 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
tybal
Administrateur Mangas

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 182
Localisation: rouen

MessagePosté le: Mer 26 Nov - 21:53 (2008)    Sujet du message: Les test des FF Répondre en citant

oui c clair si vou ne le connaissez pas acheter le tout de suite
tu aurai pu commencer par le 1 quan meme sephir
_________________
si tu vois un ennemi n'hesite pas .....................
...............TIRE.........................................


Revenir en haut
Sephire
Administrateur général

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2008
Messages: 174
Localisation: Terre Promise

MessagePosté le: Mer 26 Nov - 22:42 (2008)    Sujet du message: Les test des FF Répondre en citant

je commencer par le meilleur dsl
_________________
Ce message vous a était présenter par Sephire production !



Revenir en haut
MSN
tybal
Administrateur Mangas

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 182
Localisation: rouen

MessagePosté le: Mer 26 Nov - 23:45 (2008)    Sujet du message: Les test des FF Répondre en citant

ha ouai alors dans se cas c bon
_________________
si tu vois un ennemi n'hesite pas .....................
...............TIRE.........................................


Revenir en haut
Sephire
Administrateur général

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2008
Messages: 174
Localisation: Terre Promise

MessagePosté le: Jeu 27 Nov - 18:42 (2008)    Sujet du message: Les test des FF Répondre en citant

Maintenant FF8, source Jeuxvideo.com

Raaaaaaah ! Le voilà, le moment tant attendu par des millions de joueurs est arrivé... Une minute de silence s'il vous plaît pour accueillir la suite du souvent imité mais jamais égalé Final Fantasy VII, j'ai nommé Final Fantasy VIII. Roulements de tambours et test.
Final Fantasy VIII

FFVII a fait découvrir pour la plupart, cette série maintenant mythique des jeux de rôles sur Console. L'histoire a commencé pourtant il y a bien longtemps sur Nintendo avant que Squaresoft ne décide de changer de support pour la PlayStation. On peut dire aujourd'hui que FFVII est, toutes époques confondues et sur tous supports confondus le meilleur jeu de rôle jamais créé. La barre est donc placée très haut pour ce huitième opus.

Test Final Fantasy VIII Playstation - Screenshot 1"Le jeu a l'air bien plus vivant et réaliste que dans le dernier épisode"

180 personnes ont travaillé sur Final Fantasy VIII et cette grosse équipe s'est efforcée d'améliorer tous les aspects de l'épisode précédent. Tout d'abord le monde a subi un très gros lifting puisque l'univers est totalement différent. Clad et les autres ont tous disparus et c'est maintenant de tout nouveaux héros qui déboulent : Squall Leonhart, Laguna, Seifer, Linoa et toute une clique de compères qui formeront vos différentes équipes. Le personnage principal est donc ce Squall Leonhart, jeune diplômé de la BGU (Balamb Garden University), une école de formation de mercenaires freelance. Le scénario garde la même ampleur et la même profondeur que dans FF7 et cette fois, vous devrez sauver le monde alors que de multiples histoires parallèles se déroulent dans la trame principale mais aussi dans des recherches psychologiques très réalistes. L'univers de Final Fantasy a gagné clairement en maturité puisque les personnages ont de vraies réactions, un comportement bien plus intelligent et fin, bref, ils sont bien plus humains.

Test Final Fantasy VIII Playstation - Screenshot 2"L'intégration des personages en 3D est parfaite et quelques fois les personnages bougent lors des animations en synthèse."

Graphiquement, on reste dans l'esprit de la série avec des décors prérendus fixes alors que vos personnages en 3D se déplacent. La qualité des décors a été aussi augmentée, vous bluffant en permanence et modifiant l'ambiance tout le temps suivant l'endroit, à la façon d'un Starwars. Les personnages sont modélisés de telle façon qu'ils n'ont strictement plus rien à voir avec l'ancien épisode. Là où Clad avait un look Dragon Ball à cause du peu de polygones utilisés, Squall et les autres sont détaillés, bourrés d'animations réalistes et en plus d'une finesse de près comme de loin. Le look des personnages a lui aussi "grandi" et se rapproche maintenant nettement plus du sérieux d'un Ghost In The Shell ou d'un Akira. Les effets visuels associés aux combats sont tout bonnement hallucinants, malgré le bonheur que m'avaient procurés ceux du précédent épisode. Le moindre monstre possède une animation et la taille de certains monstres est gigantesque. Les sorts ont été aussi améliorés avec des effets tout nouveaux ou reprenant superbement les anciens dans des maelströms de couleurs chamarrées et de volutes veinées ou dans des cascades diaphanes. Excusez, je m'emporte mais ça veut dire que c'est beau. Final Fantasy ne serait pas non plus un Final Fantasy sans ses scènes cinématiques en synthèse et celles de FF8 laissent pantois devant la maîtrise de Squaresoft sur les techniques d'animation. En tout une heure de cinématiques de toute beauté où mise en scène, prises de vue et qualité sont les meilleures jamais vues à ce jour, vraiment.

Test Final Fantasy VIII Playstation - Screenshot 3"Certains effets utilisés lors des combats sont simplement hallucinants."

Dans son ensemble, le système de jeu reste exactement le même. Déplacements entre différents endroits clés à travers un atlas 3D de la planète. Aléatoirement des combats viennent émailler les parties d'exploration et vous avancez réellement dans l'histoire en tuant les boss et en discutant avec la multitude de personnages du jeu. Le système de magie a été complètement refondu dans un nouveau concept. Plus de points de magie ni de matéria mais maintenant, chaque personnage peut lancer autant de sorts qu'il veut. En fait, vous accumulez les sorts en les absorbant dans des sources de magie dans le jeu ou en les volant aux adversaires. Leur nombre est alors limité et vous devrez les utiliser avec parcimonie sous peine d'aller raffronter le monstre que vous aviez volé pour en récupérer. L'autre aspect concerne les Guardian Forces ou G-Force qui sont en gros une sorte de matéria d'invocation. Mais au-delà de ça, elles influencent votre personnage en vous gratifiant de bonus en rapport avec son statut sur vos caractéristiques attaques, pouvoirs spéciaux etc. Cette association avec votre ou vos G-Force peut se faire entièrement manuellement avec vos très nombreuses caractéristiques mais une option permet de le faire au mieux suivant la situation. En plus, toute cette magie est très facilement interchangeable entre les membres de votre groupe.

Les combats restent quant à eux strictement les mêmes, si on ôte les améliorations graphiques. Au tour par tour, on retrouve les différentes attaques, les limit breaks, les sorts etc. Ce qui d'ailleurs reste un défaut assez lourd pour FF8. Les combats sont toujours aussi longs et vu la longueur du moindre sort, le combat contre la moindre bestiole prend beaucoup trop de temps... On aurait aimé pouvoir les abréger. Quand en plus, on se tape trois combats d'affilée du fait du hasard des combats, on peine à avancer dans l'aventure. Enfin bon, cela fait partie du "charme" dirons-nous.

Dans les petits plus, FF8 propose un petit jeu de carte intégré ainsi que le support de la PocketStation pour ceux qui aimerait l'import avec un jeu d'élevage de chocobos à l'intérieur.

Au final, Final Fantasy 8 est un bonheur complet. Une aventure grandiose dans un univers toujours aussi riche et enchanteur, des décors soignés avec des effets visuels qui nous font nous demander ce dont pourrait être encore capable la PlayStation.

Kornifex , le 04 novembre 1999
Les notes

*
Graphismes 19/20

Voilà notre 8ème merveille de la PlayStation. Squaresoft possède actuellement les meilleurs graphistes du marché, surtout en ce qui concerne la synthèse dans les cinématiques et les décors. Seul défaut, des personnages qui se rentrent dedans quand ils sont en groupe.
*
Jouabilité 18/20

Les menus restent toujours aussi efficaces après un apprentissage assez long. Tout est maniable et l'essentiel du système est resté le même pour ne pas dépayser les habitués. Quelques petites options manquent par ci par là mais c'est loin de gâcher la profondeur du jeu.
*
Durée de vie 18/20

Plus de 40 heures, c'est ce qui est à nouveau promis dans FF8. Maintenant, si vous voulez explorer tout le jeu, vous pouvez largement doubler ce temps. Les 4 CD ne s'usent pas facilement Smile
*
Bande son 17/20

Les mêmes musiques lors des combats et on reste dans l'esprit de la série et surtout de l'épisode précédent. Petite musique un peu niaise lors du jeux et grandes envolées lyriques dans les cinématiques. Le mélange prend bien malgré la répétitivité et les musiques de combats identiques à FF7.
*
Scénario 18/20

Le scénario reprend les grands thèmes de la destinée parallèle de deux personnages et de l'histoire d'amour grandissante sur fond de sauvetage de monde. C'est suffisant pour nous faire passer un très très bon moment.
*
Note Générale 18/20

Final Fantasy 8 remonte encore plus haut la barre des jeux de rôles sur Play en continuant à toiser ses concurrents de plusieurs kilomètres. Une vraie suite avec de nombreuses améliorations sous tous ses angles et en gardant l'esprit de la série.

Note Lecteurs 18/20
_________________
Ce message vous a était présenter par Sephire production !



Revenir en haut
MSN
tybal
Administrateur Mangas

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 182
Localisation: rouen

MessagePosté le: Jeu 27 Nov - 22:15 (2008)    Sujet du message: Les test des FF Répondre en citant

UN jeu vraiment magnifiique
_________________
si tu vois un ennemi n'hesite pas .....................
...............TIRE.........................................


Revenir en haut
Sephire
Administrateur général

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2008
Messages: 174
Localisation: Terre Promise

MessagePosté le: Ven 28 Nov - 11:24 (2008)    Sujet du message: Les test des FF Répondre en citant

Squall vs Seifer magnifique Okay
_________________
Ce message vous a était présenter par Sephire production !



Revenir en haut
MSN
tybal
Administrateur Mangas

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 182
Localisation: rouen

MessagePosté le: Sam 29 Nov - 00:29 (2008)    Sujet du message: Les test des FF Répondre en citant

des personnages incroyable, une bande son magnifique et une histoire superbe
_________________
si tu vois un ennemi n'hesite pas .....................
...............TIRE.........................................


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:41 (2018)    Sujet du message: Les test des FF

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Puissance Japanimation et Jeux-Video Index du Forum -> Jeux-vidéo -> Saga FF Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Silver Orange imaginé et réalisé par Branwen